Les pêcheurs de glace du Kazakhstan par Aleksey Kondratyev

Perpétuant une tradition ancestrale, des pêcheurs kazakhs s’aventurent sur la rivière gelée Ichim dans le but d’attraper des poissons sous la glace. Prenant sa source dans les steppes du Kazakhstan, Ichim traverse la capitale du pays, Astana, une ville futuriste construite dans les années 90, symbole de la modernité post-soviétique. Afin de se protéger des températures extrêmes qui atteignent régulièrement les -40° celcius, ces pêcheurs se recouvrent de morceaux de plastique récupérés à partir d’emballages ou de sacs de riz. Perdus au milieu du paysage blanc enneigé, ces hommes composent d’étranges sculptures évanescentes.

Né en 1993 à Bishkek au Kyrgyzstan, le jeune photographe Aleksey Kondratyev a immigré à l’age de 5 ans aux Etats Unis où il vit et travaille. Comme beaucoup d’artistes qui ont été contraint de quitter leur pays d’origine, Aleksey Kondratyev a fait de ses racines le moteur de son travail artistique. Fasciné par la beauté de ces pêcheurs de glace du Kazakhstan – vestiges d’un passé nomade révolu -, il voit en eux un exemple esthétique de la rencontre entre la tradition et la modernité dans les pays soviétiques.

© Aleksey Kondratyev

© Aleksey Kondratyev

© Aleksey Kondratyev

© Aleksey Kondratyev

© Aleksey Kondratyev

© Aleksey Kondratyev

You may also like

Leave a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.