Le Presidio Modelo, la prison panoptique cubaine

Située à 50 km au large de Cuba, La Isla de la Juventud – l’île de la Jeunesse – abrite les ruines d’une prison inhabituelle et historique. Construite par le dictateur Gerardo Machado en 1926, la prison «Presidio Modelo» est inspirée du modèle « panopticon » imaginé par le philosophe anglais Jeremy Bentham à la fin du 18e siècle. Le panopticon est basé sur l’idée que les détenus sont sous surveillance constante, ou du moins ne peuvent jamais savoir quand ils sont surveillés. Ainsi, dans les 5 bâtiments qui composent le centre pénitencier, les cellules sont placées de manière circulaire sur cinq niveaux entourant une tour de guet unique et élevée qui permet aux gardiens d’observer toutes les cellules à partir de la même position.

La prison était réservée à tous les prisonniers cubains condamnés à plus de 180 jours.

En 1952, Fidel Castro et son frère Raul ont passé deux ans là-bas, emprisonnés par le régime de Fulgencio Batista après avoir mené une attaque contre la caserne de Moncada. Après la révolution (et le triomphe de Castro), la même prison a accueilli les ennemis du nouvel Etat socialiste Cubain, mais également les homosexuels, Témoins de Jéhova, etc. et a développé une réputation de surpeuplement et de traitement sévère.

En 1967, la prison a été fermée par le gouvernement suite aux nombreuses émeutes et aux grèves de la faim. Aujourd’hui, le Presidio Modelo est un monument national au musée et est visité par les Cubains et les touristes étrangers.

 

You may also like

Leave a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.