Thames Town, un village anglais en Chine

Célèbre pour ses contrefaçons de vêtements et de produits électroniques, la Chine, dans sa démesure, a développé des architectures de villes sur le thème de l’occident. Ainsi, plusieurs villes entières imitant les styles italiens, Hollandais, scandinaves, etc ont commencé a apparaître.

La ville de Tianducheng, par exemple, copie le style français en érigeant une fausse tour eiffel de 108 m de haut au milieu de larges avenues Haussmanniennes ornées de statues et de fontaines « à la française ».

Située dans le district de Songjiang, à 30 kilomètre de Shanghai, Thames Town est une réplique d’un village anglais avec son architecture de style victorien et tudor, son sol pavé, ses téléphones rouges, ses pubs et ses églises Géorgiennes.

Achevée en 2006, Thames Town a été conçue en partie pour loger une partie du personnel des nouvelles université de la ville de Songjiang. Sur une capacité d’accueil de 10000 habitants, la ville n’en compte que 2000. Dans la réalité, Thames Town est principalement utilisé par les jeunes mariés qui choisissent, comme toile de fond de leurs photos de mariage, le thème anglais.

 

A l’origine, la Thames Town fait partie d’un projet plus vaste initié en 2001 visant à désengorger Shanghai en déplaçant des millions d’habitants dans 9 banlieues internationales. Louable dans son ambition, la réalisation du projet est toutefois plus proche du parc d’attraction que de la ville plaisante.

 

 

 

You may also like

Leave a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.