Nakagin Capsule tower, l’architecture métaboliste

Bâtiment emblématique du mouvement métaboliste, la Nakagin Capsule Tower (中銀カプセルタワ) est un immeuble de bureau et d’habitation construit au début des années 1970. Haute de 13 étages, elle est située dans le quartier de Shimbashi à Tokyo au Japon. Dessinée par l’architecte Kisho Kurokawa, elle est la première architecture modulable dont le but était de loger des hommes d’affaires qui travaillaient au centre de Tokyo pendant la semaine. C’est un prototype d’architecture durable et recyclable, car chaque module fixé à la structure centrale en béton – à l’aide de 4 boulons – peut être facilement remplacé ou échangé au besoin. Au nombre de 140, ils sont empilés les uns sur les autres et orientés selon des angles variables. Conçues à l’origine pour vingt-cinq ans, aucune n’a cependant été changée depuis 1972.

Toutes les capsules ont été préfabriquées dans une usine de Shiga puis transportées sur le site par camion. Légères, elles sont construites en acier galvanisé renforcé par des nervures, protégés par une peinture anti-rouille et recouverts d’un crépi de façade. Mesurant 4 × 2,5 m, elles constituent de petits espaces de vie ou de travail. Elles peuvent être combinées entre elles pour créer des espaces plus importants. L’habitacle pré-assemblé dispose d’une fenêtre circulaire, d’un lit et d’une salle de bains intégrée et sont équipées d’une télévision, d’une radio et d’un réveil.

Construites en usine, les capsules sont des modules préfabriqués légers constitués de panneaux en acier galvanisé renforcés par des nervures, protégés par une peinture anti-rouille et recouverts d’un crépi de façade. Elles sont aménagées, meublées et équipées de systèmes audio et téléphonique avant leur transport sur le site et leur mise en place.

 

nakagin-capsule-plans-and-sections-and-axon

Minami_01

You may also like

Leave a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.