Eric Tabuchi, photographe du vernaculaire français

D’origine dano-japonaise, Éric Tabuchi est un artiste photographe français dont le but est de cartographier le paysage vernaculaire français. Sorte d’archéologie des routes régionales, son œuvre consiste en des séries photographiques de bâtiments industriels ou commerciaux, de véhicules divers et d’éléments typographiques d’enseignes, de pancartes, etc. A la manière de photographes comme Walker Evans ou le couple allemand Becher, il sillonne le territoire français périurbain (les zones entre les villes et les campagnes) à la recherche d’architectures étranges ou banales souvent en ruine ou en voie de disparition qu’il photographie de manière systématique et neutre.Il a notamment fait des séries sur les stations services abandonnées, les restaurants chinois, les vendeurs de piscines, les skate parc,etc

 

La somme de son œuvre (souvent en Work in progress) peut être vue comme une archive, un inventaire visuelle de l’architecture vernaculaire française à l’ère post industrielle. Adepte de la philosophie Open source, il est l’auteur de Atlas of forms, un site qui recense et classe différentes architectures (qu’il a photographié ou trouvé sur internet) selon leur forme géométrique et leur structure.

 

 

You may also like

Leave a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.